La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Représenter le tentateur

Laissez-vous guider à travers les œuvres phares de l'exposition Diableries ! et découvrez à quel point les imagiers du Moyen Âge et du début de l'Époque moderne ont fait preuve d’inventivité, dès lors qu’il s’agissait de dresser le portrait du Malin.

Qui dit Diable dit inéluctablement créature monstrueuse, effroyable et repoussante. À sa seule évocation, vient presqu’instantanément à l’esprit l’image d’un être terrifiant, pourvu de cornes et de griffes, d’une queue parfois fourchue, de sabots de bouc, qui le situe à la frontière entre l’homme et la bête.

Capable de susciter la peur, le Diable est également un habile tentateur, qui n’a de cesse de multiplier les ruses et impostures dans le but de faire vaciller la volonté des hommes. D’Adam et Eve au Christ, en passant par les Saints tels qu’Antoine, Gudule, Bernard et bien d’autres, nombreux sont ceux qui ont à résister aux tentations du Malin, qui n’hésite pas à revêtir une apparence plus humaine, devenant ainsi un miroir où se reflètent jusqu’aux pulsions les plus sombres des hommes.

À travers une sélection d’œuvres emblématiques, cette conférence « sur le pouce » explore l’extraordinaire polymorphie du Diable et appréhende le sens caché de ses multiples représentations dont les origines remontent parfois à un passé fort lointain.

par Gaylen Vankan, Commissaire de l’exposition et aspirant F.R.S.-FNRS (ULiège – Unité de recherches sur le Moyen Âge et la première modernité)

Partenaires principaux

Labels & réseaux