La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Cornelis LELIENBERGH (1626-1676)

Cornelis Lelienbergh, Still life with black rooster and two rabbits, 1659 (Amsterdam, Rijksmuseum).

Cornelis Lelienbergh est né autour de 1626 à La Haye et est décédé vers 1676. Ses influences artistiques sont peu connues. Tout au plus sait-on qu’il a fréquenté Melchior de Hondecoeter, Carel Hardy et d’autres contemporains flamands comme Adriaen van Utrecht. En 1646, le peintre hollandais rejoint la guilde de Saint-Luc et participe dix ans plus tard à la création de la confrérie Pictura, accueillant tous les types d’artistes.

C. Lelienbergh, Dead hare and birds, 1650-1675 (Rotterdam, Museum Boijmans Van Beuningen).

Peintre des natures mortes

Majoritairement connu pour son travail sur les natures mortes, le peintre excelle dans la reproduction picturale d’animaux. L’artiste imite à la perfection le pelage des lièvres et le plumage des oiseaux grâce à la technique du clair-obscur et à une attention particulière aux nuances de couleur et aux ombres. Il représente tout autant la flore qu’il agrémente d’aliments. Ses études sont valorisées par le biais d’un éclairage intense et la neutralité d’un fond sombre.

Un style et une production qui évoluent

On observe une évolution du style de Lelienbergh dans la taille des supports. Si ses premières productions sont des compositions simples et méticuleuses, son ambition grandit : les objets peints sont alors figurés en plus grande taille.

La majorité des œuvres de l’artiste ont été produites entre 1646 et 1666. On constate toutefois que peu d’entre-elles sont datées après cette période. Cette dernière année est en effet marquée par son déménagement en Zélande, où il rejoint la fonction publique, délaissant alors peu à peu sa pratique artistique.

Partenaires principaux

Labels & réseaux