La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Ludolf BACKHUYZEN (1631-1708)

Ludolf Backhuysen, Self-Portrait, 1690-1708 (Amsterdam, Rijksmuseum).

Né le 28 décembre 1630, Ludolf Backhuyzen, est un peintre néerlandais spécialisé dans la peinture de paysage marin (ou marines). Il grandit dans l’est de la Frise à Emden en Allemagne où son père, Gérard Backhuyzen, notaire, lui apprend la calligraphie. Herman Friesenburg, l’un de ses professeurs, lui enseigne l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie et la navigation, le destinant alors à une carrière de comptable. En 1649, il déménage à Amsterdam où il est employé par un marchand, Guillelmo Bartolotti, comme greffier et calligraphe. Là-bas, il se découvre une passion pour les peintures de marines et de paysages.

Les pen painting comme premières œuvres

Dans un premier temps, la peinture ne représente qu’un hobby pour Ludolf Backhuyzen. Il réalise d’abord des pen painting, technique utilisée par les artistes hollandais du 17e siècle qui consistait à réaliser un premier canevas à l’huile, pour ensuite dessiner dessus avec de l’encre de Chine. Ses premiers dessins datent de 1657 environ. Ceux-ci sont rapidement appréciés, sans doute pour leurs motifs interprétés avec une grande liberté et une subtile utilisation du clair-obscur dans des compositions vivantes et cohérentes. Ludolf suit alors l’exemple du mariniste Willem van de Velde l’Ancien avant de développer son propre style. À la même époque, Backhuyzen collabore aussi avec un portraitiste de renom, Bartholomeus van der Helst, expérience qui lui offre une grande reconnaissance artistique.

Des peintures aux influences variées

La première peinture datée de Ludolf Backhuyzen porte la mention de l’année 1658. Elle est influencée par la technique de son ami Hendrick Dubbels. Ludolf exécute aussi des scènes de tempête, influencé par un autre artiste, Allaert van Everdingen. Plus tard, ses paysages rappellent encore ceux de Nicolas Poussin, influence qui sera peu à peu abandonnée par l’artiste au profit de son propre style.

La renommée des dernières années

Ludolf Backhuyzen devient maître en 1660 et intègre la guilde de Saint Luc d’Amsterdam en 1663. Après le décès de sa deuxième épouse, infatigable, l’artiste se plonge dans son travail, réalisant des compositions stupéfiantes. L’année 1664 marque un tournant dans sa vie professionnelle. Ses œuvres deviennent baroques avec une palette vibrante de reflets colorés et des motifs striés de lumière et d’obscurité, ce qui devient par la suite sa marque de fabrique. En 1672, l’atelier de Backhuyzen est le seul à proposer une formation dans la peinture de paysage marin en Europe, signe d’un succès unanime. Dès 1681, au sommet de sa carrière, l’artiste privilégie aussi des peintures éclairées uniformément et dominées par des tons gris et vert.

À partir de 1690, l’artiste entre dans la période la plus prolifique de sa vie. Il incorpore alors de plus en plus de personnages dans ses oeuvres, non seulement dans des portraits mais aussi, plus rarement, dans des scènes bibliques. Il meurt à l’âge de 77 ans, le 17 novembre 1708 à Amsterdam, où il repose désormais dans la Westerkerk.

Partenaires principaux

Labels & réseaux